Capture d’écran 2015-03-17 à 15.12.58
17
Mar 2015

Twitter pour les nuls


Ça y est ! C’est qu’il en a fallu du temps. En réalité, mon compte Twitter date de fin 2012. Et jusqu’à aujourd’hui, j’y comptabilisais quatre “tweets”. Pas terrible comme score… Il m’a donc fallu du temps, mais aussi un bon coup de pouce (et de pression de @MSVK héhé) avant de réellement me pencher sur le sujet. Et quel sujet !


C’est quoi Twitter ???

Vaste et complexe, Twitter peut impressionner lors de sa première prise en main. Fort heureusement, j’ai eu le droit à un coaching du tonnerre chez @onprenduncafe et je possède maintenant quelques notions bien utiles. Des notions dont j’aimerais bien parler dans cet article. Je vous expliquerai mes débuts sur ce fascinant réseau social, je vous donnerai mes impressions et je vous dispenserai quelques conseils pratiques afin de bien débuter.

Mais c’est quoi Twitter au juste ? On en entend beaucoup parler, mais seules les personnes qui l’utilisent savent réellement de quoi il s’agit. On n’a pas besoin d’être footballeur pour parler de football. Mais il faut être un “tweetos” si on veut parler de Twitter.

Twitter est un réseau social destiné au microblogging (un dérivé du blogging, plus concis) géré par Twitter Inc. Il permet aux membres d’envoyer gratuitement de brefs messages, les fameux tweets, sur internet, par messagerie instantanée ou par SMS. L’idée de Twitter date de mars 2006 et le site ouvre en juillet de la même année. Aujourd’hui, c’est 284 millions d’utilisateurs actifs mensuels (2,3 millions en France) et 227 millions d’utilisateurs actifs mensuels sur mobile.

Comme je l’ai déjà dit, je possédais un compte Twitter depuis fin 2012, que je n’avais alors utilisé qu’une seule fois (pour faire des bêtises, hihi). Et je n’avais alors aucune attirance pour ce réseau social que je jugeais “inutile si on n’est pas connu”. Car pour moi, Twitter était le réseau social des personnes médiatisées. Et puis, le 5 mars 2015, je suis arrivé en stage chez @onprenduncafe.

“Tu utilises Twitter ?” Une des premières questions qui m’a été posée par ma maître de stage, @MSVK. “Non, pas vraiment.” “Et bien tu vas me prendre en main ça, vite fait, bien fait.” “Bien m’dame. Mais ça sert à quoi Twitter au juste ?” “Ça sert à tout.” En partant de là, j’ai retrouvé mon ancien compte (j’ai bien eu de la chance de le récupérer du premier coup après deux ans) et j’ai commencé à “tweeter”, sous le regard protecteur de ma bienfaitrice.

Et il y en a des choses à “tweeter” (mot désormais présent dans le dictionnaire français). Absolument toute l’actualité y est présente. On tweet, on “retweet”, on “follow”… tout un nouveau vocabulaire à assimiler ! Le site est un fil de news ininterrompu qui s’étoffe au fur et à mesure que l’on follow (« suivre » en anglais) des personnes. Essayons de décortiquer tout ça.

Capture d’écran 2015-03-17 à 15.07.03

Il faut d’abord comprendre les bases du vocabulaire Twitter.

  • Le signe @ :

Le «@» est toujours associé au pseudo d’un compte Twitter et permet de faire savoir à son destinataire que vous l’identifiez quelque part. Par exemple si vous tapez «@twoutils Bonjour», le message apparaîtra dans vos @twoutils sur la page d’accueil (colonne de droite).

  • Le hashtag ou # :

L’utilisation et la présence du “#” peuvent paraître un peu curieux mais en fait c’est tout simple. Le # suivi d’un mot (sans espace et en évitant les accents et autres caractères spéciaux) permet de créer un mot clé ou un tag. Il permet de résumer de manière générale le sujet principal du tweet. Lors d’un événement, il permet de suivre toutes les conversations sur Twitter relatives à cet événement ; par exemple pour la victoire du PSG face à Chelsea en Ligue des Champions avec les hashtags #MerciParis, #CHELSEAPSG et #Parisestmagique ou lors d’event marketing comme le #MaintenantOuJamais de Boulanger (nous reparlerons plus loin de la dimension “business” de Twitter). A vous de voir quel est celui le plus utilisé. Ce qui est intéressant avec les hashtags, c’est qu’ils permettent de rencontrer de nouvelles personnes qui  partagent des intérêts communs. Et il en existe des milliers !!!

  • Un tweet :

Un tweet ou twit est un message posté sur Twitter. Ce message ne peut pas dépasser les 140 caractères. Sur Twitter, lors de la frappe de vos tweets, vous trouverez un petit compteur au-dessus de votre message pour vous avertir du nombre de caractères restants. Mon premier tweet ressemblait à ça :

  • Retweet ou RT :

Pour ce qui est du retweet (RT), on a ici un message déjà publié par une première personne et republié par une autre personne. Le message apparaîtra comme ceci : RT @auteurdutweet message.

  • Direct message ou DM :

Les DM ou Direct Message sont des messages envoyés directement à une personne et qui ne sont visibles que par celle-ci. Le DM n’est pas rendu public et ne compte pas comme un tweet. Un direct message peut être assimilé au MP (message privé) de Facebook. Cependant pour pouvoir envoyer un DM à une personne il faut que celle-ci vous suive et réciproquement, si vous recevez un DM d’une personne, c’est que vous êtes abonné à son compte.

  • Followfriday ou FF :

Voici un autre mot créé par la communauté Twitter. Le FollowFriday, fréquemment identifié avec le hashtag #FF, est un moyen de faire découvrir aux personnes qui vous suivent de nouveaux membres que vous appréciez et dont vous aimez suivre les tweets.

  • Following ou abonnements :

Les abonnements ou following renvoient aux autres comptes Twitter que vous suivez. Le nombre de vos abonnements s’affiche sur votre page d’accueil Twitter. Pour les consulter, cliquez simplement sur le nombre indiqué.

  • Followers ou abonnés :

Les abonnés ou followers sont les comptes qui suivent votre actualité. Comme pour les following, le nombre se situe sur la page d’accueil et vous pouvez voir qui vous suit en cliquant sur le nombre associé.

Avec tous ces outils en main, on peut facilement naviguer sur Twitter et comprendre à peu près tout ce qu’il s’y passe. Mais on ne fait qu’observer la partie émergée de l’iceberg. Car en plus de l’utilisation personnelle que l’on peut faire de Twitter, il y a toute une dimension marketing digital fascinante à découvrir.

Capture d’écran 2015-03-17 à 15.07.09

En effet, Twitter présente un intérêt non négligeable pour les entreprises d’aujourd’hui. Pour comprendre en quoi, il faut s’intéresser aux techniques de social media marketing, dont @onprenduncafe a fait sa spécialité.

Twitter permet aux entreprises d’humaniser leur communication et de générer une augmentation du trafic sur leur site. Elles améliorent aussi leur référencement sur le net en plus de gagner la possibilité de dialoguer en temps réel avec les parties prenantes de leur environnement micro et macro. Twitter est un outil parfait pour faire la veille de leur secteur d’activité et renforcer leur branding (image de marque). Les entreprises peuvent aussi encourager l’engagement des consommateurs via des jeux, des promos et des offres spéciales.

Les dispositifs. 

Pour arriver à des objectifs concrets et chiffrés, les CMs et autres responsables digitaux des entreprises doivent avoir recours à des techniques et à des dispositifs de marketing digital plus ou moins complexes.

  • Les jeux concours : le jeu concours est une technique promotionnelle permettant le plus souvent de gagner des cadeaux et ainsi d’animer la relation client ou prospect, de travailler l’image, de faire passer des messages et aussi de collecter des profils de participants. On a, par exemple, le concours photo, l’instant gagnant (on gagne en participant à un moment bien déterminé que l’on ne connaît pas) ou même des jeux d’adresse via une application.
  • Le social CRM : l’objectif est ici de favoriser la participation des consommateurs au travers de conversations collaboratives afin d’améliorer le support et la relation avec le client. Il permet de trouver de nouvelles pistes de développement commercial.
  • Les animations : les animations permettent, comme leur nom l’indique, d’animer la communauté digitale à travers des publications sur des réseaux sociaux. Les community managers peuvent, par exemple, sortir une série de wallpapers, demander l’avis des consommateurs via des posts qui s’adressent directement à eux, partager de l’actualité en rapport avec le domaine d’activité de l’entreprise ou écrire un magazine informatif mensuel.
  • Les créations graphiques : ce sont des créations d’un studio graphique qui permettent d’animer la communication social média au travers de visuels promotion, de nouveaux web designs et d’autres templates personnalisables.
  • Autres : on trouve aussi d’autres sortes de dispositifs comme le social wall et le live board (animation via un écran) ou encore des process comme l’automatic response qui, comme son nom l’indique, est une réponse automatique d’un “bot” (robot) résultant d’une action précise sur un réseau social.

Capture d’écran 2015-03-17 à 15.07.15

Twitter : pourquoi c’est cool ?

J’aimerais maintenant vous donner mon avis et mes impressions sur Twitter. On est donc ici sur du pur subjectif, sur du ressenti après deux semaines d’utilisation quotidienne ; j’ai donc aimé et moins aimé certains aspects de ce réseau social.

Tout d’abord, la prise en main est très rapide et intuitive. Quand je parle de prise en main, je parle de la maîtrise de base des rouages de Twitter. Le vocabulaire rentre facilement et on surfe très vite sans problème à travers tous les onglets. De plus, le suivi de nos “performances” se fait très bien, que ça soit dans un cadre professionnel ou personnel, grâce à des indicateurs de tendances et des statistiques d’utilisation (nombre de tweets, nombre d’abonnés, etc.).

Un autre point vraiment intéressant sur Twitter, c’est la quantité d’information à laquelle on a accès ! L’actualité y est retransmise 24h/24, avec des pics de fréquentation certes, mais on peut à n’importe quel moment savoir ce qui fait le “buzz” ou ce qu’il se passe dans le monde. Par ailleurs, plus on follow de personnes, plus on a de chance de rencontrer de nouvelles personnes ayant des centres d’intérêt communs aux nôtres. C’est un système viral : on nous propose toujours de nouveaux comptes à suivre en rapport avec les comptes que l’on suit déjà.

Enfin, on ne peut passer à côté du potentiel énorme que représente Twitter en termes de marketing digital pour les entreprises. Je ne vais pas revenir sur ce que j’ai expliqué plus haut sur toutes les formes que peut prendre le marketing actuel via les réseaux sociaux, mais c’est vraiment le point qui m’a le plus impressionné lors de ma découverte de ce média social chez @onprenduncafe.

Twitter : pourquoi c’est moins cool ? 

Mais il y a quand même certains côtés de Twitter qui m’ont un peu déplu. Par exemple, comme je l’ai déjà dit, la prise en main “basique” est simple, mais on a vite besoin d’outils plus sophistiqués pour profiter du potentiel maximum du site, que ce soit par besoin professionnel ou juste dans un cadre personnel. Et ces outils sont plus complexes à gérer, même s’ils font gagner du temps au final.

Je trouve aussi les contacts humains directs moins marqués que sur Facebook (que j’utilise depuis beaucoup plus longtemps que Twitter). Même si j’ai changé d’avis quant à l’utilité de ce média, je continue à penser que Twitter est très utile pour les entreprises, les entités et les personnalités mais moins pour les “anonymes” comme moi pour ce qui est de la communication avec ses amis et ses connaissances. Je vais donc préférer utiliser Facebook pour communiquer sur moi et avec les autres.

Pour finir, je trouve que notre fil d’actualité est vite surchargé. Je suis actuellement abonné à 90 comptes, et je sais que je rate beaucoup de choses qui m’intéressent vraiment à cause du “spam” continu auquel je suis confronté. C’est là où l’utilisation d’outils plus perfectionnés devient essentiel.

Quelques petits « trucs » pour se simplifier la vie. 

En parlant d’outils, je vais vous donner quelques tuyaux et “addons” pour vous en sortir plus facilement sur Twitter :

Tips :

  • twitter bien, twitter court : un tweet court et précis aura beaucoup plus d’impact qu’un tweet long et vague…
  • plus vous twitterez, plus vous découvrirez : plus on twitte, plus on a d’abonnés et donc plus on a de chance de découvrir du contenu intéressant.
  • s’abonner plus, pour geeker plus : suivez toutes les personnes qui vous intéressent de près ou de loin et créez des listes, vous serez incollable sur l’actualité.
  • le # est votre ami : utilisez le # à bon escient et participez à la création des tendances du moment.
  • le marketing de demain, c’est maintenant : suivez vos entreprises préférées et participez à leur vie social media en participant à des jeux, des concours, etc. C’est en jouant qu’on gagne, et les entreprises seront toujours reconnaissantes envers leurs clients impliqués.

Extensions utiles :

  • Raccourcisseurs de lien url : ils vous permettent de raccourcir la taille d’un lien, afin qu’il soit moins lourd à twitter : bitly.com, urlz.fr, oua.be, ick.li, lc.cx.
  • TweetDeck : l’outil TweetDeck, proposé par Twitter, vous propose de suivre facilement vos message grâce aux listes que vous pouvez réarranger selon vos priorités.
  • Hootsuite : similaire à TweetDeck, l’avantage de cet outil par rapport à Tweetdeck étant qu’il permet de suivre de multiples comptes, flux RSS et réseaux sociaux (Twitter, Facebook ou encore LinkedIn).
  • Hashtagify : grâce à l’outil Hashtagify vous pouvez rechercher un hashtag et trouver ceux qui y sont associés.
  • Commun.it : l’outil Commun.it vous offre un tableau de bord avec une liste des twittos considérés comme influents, supporters ou étant engagés.
  • Tame.it : avec Tame.it, vous pouvez suivre quels sont les liens, les hashtags et les twittos les plus cités dans votre communauté pendant les heures qui viennent de s’écouler.
  • Topsy : Topsy est un moteur de recherche puissant puisqu’il vous permet de faire des recherches affinées sur un contenu remontant jusqu’en 2006.
  • Snapbird : Snapbird vous permet de retrouver facilement qui vous a dit quoi, et ce que vous avez dit à qui, que ce soit dans des messages publics ou privés.
  • TweetBe.at : l’outil TweetBe.at vous permet d’automatiser un grand nombre d’actions, notamment au niveau des listes.
  • Buffer : grâce à l’outil Buffer, vous pouvez facilement tweeter votre veille en espaçant vos messages afin de ne pas bombarder d’un coup vos followers avec trop de messages.

Merci de m’avoir lu <3 <3 <3

Et bien voilà, vous pouvez maintenant vous attaquer à Twitter. J’espère que mon expérience vous incitera à découvrir ce réseau social très prenant et que cet article vous donnera quelques trucs et astuces pour appréhender au mieux son vaste univers. A très bientôt sur le blog de @onprenduncafe =)

Shares
Cafetier Onprenduncafe

Toujours à bloc, spécialiste des grands crus et rigoureux dans le dosage, je suis cafetier chez OP1C (et il y a du taf !)

  • akila

    @guillaume, #simple #clair #parfait

Shares