24
Juin 2014

[Dossier : Les meilleures opés sur Twitter] 4/5 #AvantDeMourir


Suite de notre dossier avec l’opération #AvantDeMourir des associations Prévention Routière et Assureurs Prévention. De quoi ça parle ? Les associations Prévention Routière et Assureurs Prévention ont imaginé une nouvelle campagne afin de sensibiliser les jeunes et surtout les étudiants à l’importance de désigner un capitaine de soirée. On connaît tous Sam, celui qui conduit …


Suite de notre dossier avec l’opération #AvantDeMourir des associations Prévention Routière et Assureurs Prévention.

De quoi ça parle ?

Les associations Prévention Routière et Assureurs Prévention ont imaginé une nouvelle campagne afin de sensibiliser les jeunes et surtout les étudiants à l’importance de désigner un capitaine de soirée. On connaît tous Sam, celui qui conduit et donc, celui qui ne boit pas. Depuis plusieurs années, les campagnes de prévention routière tournent autour de ce personnage. Mais cette année, les deux associations ont imaginé une tout autre campagne basée sur l’oeuvre artistique “Before I die” de Candy Chang. Candy-Chang-Before-I-Die-NOLA-first-stencil2 En 2009, l’artiste americano-taiwanaise a placardé une vieille maison d’affiches comportant la mention “Before I die, I want to…”. Un espace vide permettait aux passants de compléter la phrase avec leurs souhaits. Cette année, les deux associations ont décidé de reprendre ce même principe en exposant un mur près d’une université parisienne. Les étudiants pouvaient alors compléter chaque phrase en fonction de leurs envies. Plus tard, le mur était complété par un message de prévention routière à destination de ces même étudiants.   En parallèle, le site Web AvantDeMourir a été lancé pour permettre aux internautes d’exprimer leurs souhaits. Chaque case comporte un souhait laissé par un internaute. Pour ajouter un message, il suffit de compléter une case vide. Chaque message peut ensuite être partagé sur Twitter, Facebook, Google+ et même par mail. Les tweets comportant le hashtag #AvantDeMourir sont également récupérés et mis en ligne sur le site.  

Pourquoi ça marche ?

D’abord, la campagne rejoint une cause nationale. Il s’agît d’un sujet sensible qui concerne toute la population. En plus, la campagne reprend une mécanique inédite et très originale. Il n’y a pas besoin de créer du contenu pour établir la campagne de sensibilisation puisque ce sont les internautes qui créent le contenu en laissant les messages. À partir de là, les options de partage sur Twitter, Facebook et Google+ font fonctionner le bouche à oreille. Ce qui en fait une opération intéressante, c’est le fait de s’être servi de l’oeuvre artistique en tant que point de départ de la campagne. Même si la campagne n’est pas exclusive à Twitter, c’est bien ce réseau social qui est clairement mis en avant avec l’utilisation du hashtag #AvantDeMourir. Aussi, un autre bon point est la cible de cette campagne. Ce sont les jeunes et surtout les étudiants qui sont visés car ce sont eux qui utilisent le plus les réseaux sociaux. La mécanique de la campagne colle donc parfaitement à sa cible. Capture d’écran 2014-06-23 à 16.31.38  

Ce qui nous a plu :

Le plus plaisant dans cette campagne reste sa mécanique. L’ajout des réseaux sociaux apporte une réelle valeur ajoutée à l’opération. Un autre point intéressant, c’est la liberté d’expression que possède l’internaute. Certains expriment un réel souhait, alors que d’autres préfèrent s’amuser. C’est cet aspect ludique qui permet à la campagne de toucher le plus de monde possible, même si le sujet est, quant à lui, très sérieux. On se quitte avec la présentation et le point de départ de la campagne :
Cafetier Onprenduncafe

Toujours à bloc, spécialiste des grands crus et rigoureux dans le dosage, je suis cafetier chez OP1C (et il y a du taf !)