4
Avr 2014

Stage chez OP1C, ce qu’il faut savoir !


Si vous lisez cet article, c’est que Jean-Luc ne l’a pas corrigé ! Bonjour à toi cher lecteur, voilà bien longtemps qu’aucun article n’a été publié sur ce blog. C’est une honte ! Évidemment quand la remarque se fit entendre dans le bureau, la sentence fut rapidement prise : « Mais Victor tu n’as qu’à en faire un !! ». …


Si vous lisez cet article, c’est que Jean-Luc ne l’a pas corrigé ! Bonjour à toi cher lecteur, voilà bien longtemps qu’aucun article n’a été publié sur ce blog. C’est une honte ! Évidemment quand la remarque se fit entendre dans le bureau, la sentence fut rapidement prise : « Mais Victor tu n’as qu’à en faire un !! ». Victor…  c’est moi, ou plutôt LE stagiaire. Voilà trois mois que j’ai quitté mon cocon ensoleillé du sud de la France pour avoir la chance, que dis-je l’honneur, d’approfondir mon expérience chez On Prend Un Café. Ma brosse à dent et mon foie en poche, ce fut le cœur serré que je fis mes adieux à mes proches pour partir vivre une nouvelle aventure dans euch’nord. Après un entrainement intensif dans la salle de l’esprit et du temps, je me sentais fin prêt pour attaquer cette aventure. Mais à mon arrivée, le choc, thermique, fut terrible. Je vous épargne ces moments où j’ai dû survivre dans ce climat revêche, baigné par une torpeur glaciale, où la faim vous tenaillait le ventre et où il fallait se battre dans les estaminets pour obtenir la dernière tranche de saucisson en faufilant son bras à travers les chopines de bière. Mais ces moments de tourmente (juste un ptit week end), furent rapidement éteints par mon but ultime : arriver à l’heure à mon premier jour de stage ! Le lendemain matin : Réveil 7h –> Douche –> Metro –> Roubaix Grand Place –> Boulangerie (passage obligé pour le premier jour du stagiaire) -> Rue du Général Sarrail … Rue du Général Sarrail … Rue du Général Sarrail -> « … Allo ? Oui c’est le stagiaire, je suis paumé. ». Enfin le bâtiment trouvé, je dû monter ensuite un escalier en bois. Adepte du mobilier suédois, cela ne m’a pris qu’une demi-heure pour tout assembler. En arrivant enfin, je découvre avec surprise un bureau de petite taille ! Mais je ne peux que citer cette magnifique punchline à l’entrée de la maison de mes grands-parents agenais (story telling avec l’accent gascon) : « Petite est la maison, mais grand est notre cœur ! ». Mais ce détail est sans importance car à partir de ce moment là, ma vie a basculé. J’ai compris qu’en franchissant le pas de la porte, j’étais désormais dans la vie professionnelle et que j’entrais dans le dur et que j’allais enfin pouvoir m’épanouir ! Mais attention, toi lecteur qui me lit ! Le but de cet article n’est pas de continuer à faire de la lèche dans des paragraphes et dans une syntaxe plus que douteuse ! Non ! Si je suis ici, c’est que l’agence On Prend Un Café révèle bien des surprises, et qu’il est temps de la mettre en lumière ! Bernard-de-la-Villardière-Enquête-exclusive-14-octobre-2012 Le Bureau Parlons-en tiens du bureau ! Un open space tout ce qu’il y a de plus cool pour échanger avec les collègues sans bouger, avec les murs parsemés de photos inspirantes à en faire pâlir Pinterest. Mais malheur à toi si tu te retrouves à bosser sur le bureau du milieu, celui où Lionel trouve toujours un truc chelou qui apparaît sur ton écran et qui insiste bien dessus (comme quand sur Fotolia, tu recherches des photos de pied …). Parce que tu te retrouves dans « LA ZONE » ! Et pas n’importe quelle zone ! Celle où tu as de la musique en stéréo avec d’un côté la sempiternelle musique mexicaine de Fanny et de l’autre l’interminable musique de Epic Sax Guy. Celle où tu es juste à côté de l’interphone pour répondre au postier et descendre récupérer le GROS colis (heureusement y a Samira pour prendre la relève). Mais aussi parce que tout le monde au bureau possède un Nerf … Explication avec un schéma moche : bureau-01 Le café  Quand on s’appelle On Prend Un Café, on s’attend bien évidemment à trouver une fontaine de capuccino à l’entrée du bureau !  Hé bien non ! Ici on reste humble ! Malgré la construction d’une Tweet Coffee, l’agence se contente de l’ordinaire cafetière, mais l’exigence n’en est pas moins biaisée. Une cuillère à café de trop dans le filtre, et ta vie est foutue ! Tu te fais boxer dans le coin du bureau, genre l’œil du tig’ mec ! Un jour, les rations étaient à sec, la tension était à son comble après des déclarations outrageuses de la direction : « Qu’ils boivent du thé ! » (Marie-Antoinette style). Un début de mutinerie se préparait … heureusement nous avions compris la blague lorsque notre gentil patron a débarqué avec 20 kilos de café <3 cafe Le Scrabble  13h sonnait la pause déjeuner, mon ventre criant famine je me dirigeais vers la cuisine afin de réchauffer mes pâtes-ketchup au micro-ondes (2 min de réchauffement du plat, et 5 min de nettoyage). À ma plus grande surprise, une partie de Scrabble était en train de se dérouler. Ce jeu normalement réservé à la communauté du 3e âge est en fait les petits chevaux (ou le dada) de certains employés de l’agence. On m’invite à rejoindre la partie, ce que je fais sans refus pour le bien de mon intégration au sein de l’équipe. On me tend un chevalet sur lequel je pose mes petites lettres (que des voyelles sinon ce ne serait pas drôle…) et la partie commence. Je ne préfère pas mentionner ces longues minutes pour trouver un fichu mot composé de A, de E et de I … Au final, je décide de me rouler en boule et de pleurer sous les huées de la foule. Mais je te rassure, au bout de 3 mois de stage, tu gagneras assez d’expérience pour améliorer ton niveau et obtenir une meilleure place dans la compétition ! nabilla Le monde des Dev’ >_Si il y a bien une chose … MON DIEU UN TREMBLEMENT DE TERRE !!! Ha non pardon, c’est juste Domitille qui vient de rire… Donc comme je disais, si il y a bien une chose difficile à vous expliquer, c’est le domaine des développeurs. Parce que oui, tu auras beau avoir Will’ qui t’expliquera les variables et autres fonctions de derrière les fagots, cela restera toujours une histoire obscure (« la force est noire, noir comme le château »). Puis quand tu vois Matthieu tenter de mettre fin à ses jours en voulant se tirer une balle de nerf dans la tempe, à cause d’une ligne de code, ça n’encourage pas trop à en savoir plus… Mais attention ! Il n’empêche qu’ils restent des personnes coolos avec qui on peut facilement vider son cache, heu son sac pardon ! dave Salah  Non je déconne, y a assez d’articles comme ça ! Le Test d’Homologation Si tu es le futur stagiaire de l’agence, tu crois sûrement que tu vas être accepté de suite par la communauté du café ? Détrompe toi jeune loup ! Car dans les méandres du bureau, se cache une secte bien sombre, plus noire que le marc de café ! Et pour y être intégré, tu devras passer par l’épreuve ultime du test d’homologation ! Le défi réussi, une tasse de café sera tatouée sur ta fesse gauche en signe d’acceptation (c’est une blague bien évidemment). Il ne faut surtout pas hésiter à aider le prochain qui se retrouve dans cette tourmente, notamment en lui soufflant les réponses via Adium sans te faire chopper par les yeux de Linx de maitre Jim’s (coucou Myriam !). Bien sûr, par soucis d’intégrité physique et morale, je ne peux divulguer les réponses … Mais voilà de quoi t’éclairer !
bannierepourrie

Tu ne comprends pas ? Moi non plus …

Les soirées Lilloises Un jour, alors que j’étais en train d’enfiler mon pardessus tout en prenant le chemin vers la porte, je me suis retrouvé d’un coup dans une voiture avec une Leffe dans la main, en route pour l’apero hour ! Normalement vers 19h à Montpellier, ici à Lille c’est vers … en fait y a pas vraiment d’heure. Les lieux pour cela sont très divers (comme le choix de bière) : rue Solférino, Le Vieux Lille, le long de la Deule, ou chez Maud (c’est bien chez Maud). Cette fois-ci ce fut chez cette dernière que cela se passait. Enchainant les bières et le saucisson au rythme de l’album de Stupeflip (Stupeflip Vite! du coup), je me retrouve dans la cuisine où se déroule la contre-soirée. À partir de ce moment là, je ne me rappelle que d’un saladier du chef, rempli de Mojito, et d’un réveil en sursaut le lendemain matin (d’ailleurs l’excuse du réveil en panne ne marche pas). Par contre, la tradition veut que l’on mange tous ensemble à la Piazza le lendemain midi, gage d’une soirée réussie, où une bonne pizza salvatrice (ci-dessous) est là pour consoler tes maux de ventre et te donner la force de bosser l’aprem !
« À l’époque on savait vomir ! »  Roland Gérard

« À l’époque on savait vomir ! » Roland Gérard

Voilà, nous arrivons (déjà !?) à la conclusion du petit résumé de ces 3 mois dans l’agence On Prend Un Café ! Si je devais écrire tout ce qu’il s’est passé, ce ne serait plus un article de blog mais bel et bien un mémoire ;) J’en profite pour remercier une fois de plus toute l’équipe pour m’avoir si bien intégré et m’avoir appris beaucoup de choses (des bonnes comme des mauvaises !). C’est la larme à l’œil et avec plein de nostalgie (3 mois c’est long quand même) que je redescends dans mon sudeuh’ natal pour reprendre les cours … Mais je suis maintenant mieux armé, grâce à eux, pour continuer mon parcours professionnel qui est loin d’être terminé ! En tous cas, c’était coolos, et on aura bien lollé ! Je laisse maintenant la main à la relève qui aura sûrement beaucoup de choses à raconter aussi à la fin de son expérience torréfiée ! Des bisous <3
violon

♪ ♫ Gnaaaan Gnaaaan Gnaaaaan ♪ ♫

P.S : il est où Seb ?

Cafetier Onprenduncafe

Toujours à bloc, spécialiste des grands crus et rigoureux dans le dosage, je suis cafetier chez OP1C (et il y a du taf !)